Le Musée de la Mer et de la Marine en approche

Le Musée de la Mer et de la Marine en approche

Actualités
10 juillet 2018

Situé à deux pas de la Cité du Vin, des Halles de Bacalan et de la Base sous-marine de Bordeaux, le Musée de la Mer et de la Marine ouvrira ses portes en 2019 et prendra place dans un bâtiment de 13 000 m2, s’élevant sur 45 m de hauteur et comprenant 6 500 m2 de salles d’exposition autour desquelles se déploient 3 000 m2 de jardins suspendus.

 
Il reflète ainsi la double thématique mer et marine. De l’histoire de la navigation, à la découverte des océans en passant par la transmission des savoirs, des expériences et des arts, le MMM souligne son envie de valoriser et promouvoir le patrimoine maritime et artistique français auprès du grand public.

 
Promoteur immobilier de profession, mais surtout passionné par le patrimoine et sa préservation, Norbert Fradin est l’homme qui porte le projet du Musée de la Mer et de la Marine.

 
“Sur le plan architectural, c’est un bâtiment très emblématique de l’architecture du 21e siècle”… “On doit pouvoir s’y sentir bien, qu’une famille puisse y passer un moment de vie. C’est un lieu qui sera très ouvert sur l’extérieur, avec de très grands jardins suspendus, de grandes terrasses. Ça sera un lieu de conception familial”

 
Norbert Fradin a racheté les bateaux de l’ex-conservatoire de la plaisance, notamment un voilier géant légendaire : le Vendredi 13, le bateau de Jean-Yves Terlain lancé en 1972, et récemment le China Team, ancien Défi Français, puis Défi Areva, qui a porté les couleurs de la France dans la célèbre Coupe de l’America, à de nombreuses reprises, vient s’ajouter à la liste des bateaux de légende qui composeront la collection du musée. C’est un des plus beaux représentants de la fameuse Class America qui vient s’installer sur les bords de la Gironde.

 
“Le lien de Bordeaux à l’Atlantique est tout à fait prégnant. Bordeaux a été un des plus grands ports d’Europe mais a un peu tourné le dos à sa culture maritime vers la fin du XXe siècle. À un moment où elle devient l’une des plus grandes villes touristiques françaises, je sentais ce manque d’un lieu dédié à l’aventure maritime. Et nous avons choisi un quartier emblématique, celui des Bassins à flot, creusés à la fin du XIXe siècle…”

 
Attenant au musée, un bâtiment dédié au travail sur le monde marin verra le jour. Un véritable coworking de l’océan qui pourra accueillir scientifiques, chercheurs ou autres acteurs pour être à la source de nouvelles impulsions. C’est dans ce bâtiment que sera implanté le restaurant où le chef étoilé du Prince Noir, Vivian Durand, viendra poser bagage à la fin de l’année 2019.

 
Cerise sur le gâteau, l’ouverture sur les Bassins à Flots, permettra au Musée Mer Marine de transporter ses visiteurs sur d’authentiques navires !